L'abri à bois solaire

A la base de ce chantier il n’y avait rien, juste un ancien cabanon. Le projet était donc de le retirer et ne garder que la base en béton. La superficie du futur abri devait être plus grande que le précédent car il fallait pouvoir mettre 15 panneaux photovoltaïques.

 

Les seules demandes de Monsieur Leonard étaient de bien orienter l'abri à bois solaire par rapport au soleil et qu’il soit bien plat. Nous avons eu carte blanche pour le reste du chantier. Nous avons proposé le projet en 3d grâce au logiciel Cadwork.

 

Le choix du bardage s’est porté sur du cèdre sans traitement pour que le vieillissement soit uniforme. Pour une bonne concordance avec la maison, nous avons opté pour une pose d’ardoises naturelles. La charpente est en douglas pour qu’elle résiste aux intempéries.

 

Les panneaux en ossature bois et la charpente ont été taillés à l’atelier et ensuite transportés sur un gros camion. L'abri se compose de 2 parties.

 

Une partie ouverte et couverte (pour stocker du bois) et une partie fermée avec 4 murs (pour ranger un tracteur et des outils).

 

On a eu beaucoup de plaisir sur ce chantier car on partait de rien pour arriver à faire quelque chose de nouveau.

+

+ Tout l'assemblage s'est fait en une journée

+ Partir de zéro

-

-Il faisait très froid et il neigeait


Fait en 1 semaine et demi par 2 personnes à Villers-le-Gambon 

0 commentaires

Rénovation d'une toiture de 1863 à Somzée

Avant:

Après:


Pour cette toiture vieille de 150 ans, il fallait remplacer la totalité de la charpente et de la couverture. Un relevé de mesures précis et une maîtrise parfaite de la taille des bois nous ont permis de remettre une charpente traditionnelle à cette maison.


Nous avons d'abord taillé et assemblé 2 arêtiers, une noue et le retour en deux pans à l'arrière de la maison. Nous avons ensuite taillé puis assemblé au sol une nouvelle ferme en bois douglas, support nécessaire et élément porteur de la nouvelle charpente. Grâce à une grue de 35 tonnes, nous avons pu démonter l'ancienne structure et lever la nouvelle charpente en une seule et même journée.


Explications en photos !

Pour commencer nous avons retiré et évacué l'ancienne couverture en ardoise fibre-ciment puis nous avons démonté la majorité de l'ancienne charpente (90%). Nos déchets sont systématiquement triés en containers pour être emmenés au recyclage.

Une partie du démontage de l'ancienne charpente s'est faite à la main mais nous avons aussi eu recours à une grue de 35T pour les parties les plus compliquées.

Certains éléments de la nouvelle charpente taillés et assemblés au sol quelques jours auparavant ont ensuite été mis en place. En photo ci-dessous, la ferme principale (partie de charpente qui supporte la totalité de la toiture) d'une portée de 9 m qui pèse 500 kg une fois assemblée avec les différents éléments !

Première partie du levage : la grue nous emmène le ferme assemblée à sa place finale. Il ne nous reste alors qu'à la fixer dans les murs.

Vient après le restant de la charpente : les pannes et les chevrons. Un plancher en volige de sapin à été posé pour une plus belle finition.

La nouvelle couverture est en ardoise naturelle, modèle 40x22. Pour rester dans le style ancien de la maison, les contours de la maison ont été habillés avec un bardelli en ardoise naturelle et la zinguerie en gouttière de type ardennaise en zinc naturel. Les arêtiers et les faitages sont en ardoise naturelle pour une finition des plus esthétiques.


1 commentaires

Charpente traditionnelle en chêne à Joncret

Avant :

Après :


Sur ce chantier, l'ancienne charpente a été remplacée par une charpente traditionnelle bois en chêne et en résineux douglas. Les parties apparentes de la charpente sont en chêne raboté et les parties non-apparentes sont en résineux douglas. La pose de deux Velux 134x140 en double vitrage laisse entrer la lumière dans la pièce. La couverture est en tuile de récupération avec les ancienne tuiles. Une laine de roche de 240mm et la pose d'un pare-vapeur à joint fermé apportent une très bonne isolation phonique et thermique.


L'ancienne couverture a été remplacée par une tuile terre cuite avec l'habillage des rives en zinc anthracite et en bardelli en ardoise naturelle.


0 commentaires

Charpente traditionnelle à Mettet:

Avant :

Après :


Sur ce chantier, l'ancienne charpente a été remplacée par une charpente bois en chevron auto-porteur et l'ancienne couverture en tuile à été remplacée par une couverture en tuile galbée couleur rustique. Des gouttières de type ardennaise ont été installées avec comme finition en pied de toiture, des ardoises naturelles.


Les deux pignons sont en ossature bois. Plus légers et facilement modulables, ils nous ont permis de nous adapter aux murs existants.  L'habillage des deux pignons est un bardage en ardoises naturelles.



0 commentaires

Petite toiture d'une cuisine à Joncret

Petite construction neuve d'une toiture en couverture tuile. La charpente est en chevron auto-porteur pour accueillir une isolation en 200mm. Deux chevêtres ont été réalisés avec une ouverture maximale pour la pose de deux Velux taille 114/118, offrant ainsi un apport de lumière important. La couverture est en tuile terre cuite. La finition en rive et en pied de toiture est en ardoise naturelle (bardelli).  


Détail de l'habillage de la planche de rive en ardoise naturelle :


0 commentaires

Charpente en chevron auto-porteur et couverture en ardoise à Gourdinne

Avant :

Après :


Sur ce chantier, l'ancienne charpente et la couverture ont été remplacées par une charpente bois en chevron auto-porteur. Le démontage de la charpente à été réalisé à l'aide d'une grue. L'ancienne couverture tuile et ardoise amiante a été remplacée par une couverture en ardoise fibro-ciment.


Comme vous pouvez le voir, un des pignons à été totalement habillé en ardoise tandis que sur l'autre pignon, coté rue, les planches de rive sont habillées en zinc anthracite.

Les pieds de toiture sont en zinc naturel, avec une gouttière type bac ardennais. Les planches de rive sont habillées avec des bardellis en ardoise. Le faitage est quant à lui habillé en zinc anthracite pour une finition optimale.


L'ancienne charpente bois occupait toute la place dans les combles. La nouvelle charpente devait laisser un maximum de place. C'est pour cela que nous avons choisi une charpente en chevron auto-porteur. En plus de l'espace, il fallait isoler les combles. Une laine de roche en 200mm ainsi qu'un pare-vapeur furent donc posés pour une bonne isolation phonique et thermique.




0 commentaires

Habillage d'une corniche en zinc anthracite à Somzée

Avant

Après



Rénovation d'une ancienne corniche en bois. Habillage en zinc anthracite (noir) avec les évacuations des eaux de pluie en zinc naturel.


0 commentaires